Top 10 des pays les plus pollués dans le monde

pays-les-plus-pollues-principal

Quels sont les pays dans le monde où l’air est le moins respirable? Vous retrouverez dans ce classement les pays où il ne fait pas bon de vivre en zones urbaines. Les problèmes environnementaux et la pollution de l’air aux particules fines sont un véritable fléau dont on ne commence seulement a évaluer les conséquences sur la santé.

Certaines villes, en Europe par exemple, connaissent des pics de pollution saisonniers – comme à Paris en été -.  Il est alors préférable de se protéger, en portant un masque de filtration. Pourtant, certaines villes et pays connaissent des moyennes de concentration de particules fines relativement hautes tout au long de l’année. On est alors confronté quotidiennement aux émissions polluantes et l’impact sur le long terme est désastreux sur la santé.

La pollution de l’air était-elle liée au niveau de développement des Pays? Tout porte à croire que les pays moins développés souffriraient de problèmes environnementaux plus importants que les pays riches. Comme nous allons le voir, cela n’est pas forcément le cas. Les facteurs géophysiques et environnementaux sont généralement aussi impactant que l’activité humaine.

Pour établir ce classement, nous avons relevé la moyenne de taux de particules fines PM 2.5 présent dans l’air.

Place au classement des 10 pays dont l’air urbain est le plus pollué dans le monde.


10

Bahreïn – 57 ug/m3

Avec une population de 1.3 million d’habitants et un PIB par habitant situé au 12éme rang mondial, le Bahreïn est le pays le moins atteint par la pollution de l’air de notre liste, avec une moyenne de 57 ug/m3 de particules fines PM 2.5.

Pays riche, le Bahreïn souffre de son industrie lourde tournée vers l’énergie, des fumées toxiques et principalement de la poussière. Combinés, tous ces facteurs rendent l’air du petit Sultanat très vite irrespirable.

9

Inde – 59 ug/m3

Avec plus d’un milliard d’habitants et un PIB par habitant relativement faible, l’Inde se classe en 9ème position de notre classement avec une moyenne de 59 ug/m3 de particules fines PM 2.5.

L’Inde a le triste record de concentrer certaines des villes les plus polluées au monde, 6 au total, dont Delhi, Lucknow. Les principales causes sont les émissions toxiques de l’industrie, le trafic automobile, les sites de construction et la très haute densité de population que connait ce pays.

8

Emirats Arabes Unis – 61 ug/m3

Connu pour être un des pays les plus riches du Monde, les Emirats Arabes Unis se classent néanmoins en 8ème position avec une concentration de particules fines de 61 ug/m3.

Les principales causes sont similaires aux autres pays du Golfe: trafic routier et congestion, l’industrie du raffinement du pétrole et la poussière liée à la proximité du désert.

7

Mongolie – 64 ug/m3

En Mongolie, la moyenne des particules fines est de 64 ug/m3, ce qui place ce pays à la 7ème place de notre classement. Malgré une population de seulement environ 3 millions d’habitants, la Mongolie est un endroit où les concentrations de particules fines sont importantes. Notamment dans la zone urbaine de Darkhan où l’on se chauffe encore au charbon et au feu de bois. Sachant que les températures dans cette région sont très froides, il en résulte une pollution de l’air étalée tout au long de l’année.

6

Egypte – 74 ug/m3

La 6ème place pour l’Egypte avec une moyenne de 74 ug/m3 de particules fines PM 2.5 en zones urbaines. Pays densément peuplé, près de 90 millions d’habitants, le delta du Nil et le Caire sont les zones les plus atteintes par la pollution atmosphérique. Le Caire est aussi une des villes au monde les plus polluées, conséquence de l’utilisation du feu de chauffe et du charbon couplée aux émissions de fumées polluantes des voitures et de l’industrie.

5

Iran – 76 ug/m3

L’Iran se site à la 5éme place de notre classement avec une moyenne peu enviable de 76 ug/m3 de particules fines PM 2.5. Pays peuplé de près de 80 millions d’habitants, les émissions de fumées polluantes des automobiles, l’industrie et un climat aride forment un cocktail détonnant. La ville la plus polluée d’Iran est Khorramabad.

4

Bangladesh – 79 ug/m3

Pays pauvre et densément peuplé, plus de 160 millions d’habitants, le Bangladesh occupe la 4ème place: une moyenne de 79 ug/m3 de particules PM 2.5. Le facteur le plus important pour expliquer cette situation est la densité de son peuplement. Comme l’Inde, le Bangladesh souffre de problèmes liés à une présence en zone urbaine d’habitants trop nombreux, d’émission de fumées toxiques et les industries proches des villes.

3

Afghanistan – 84 ug/m3 

A la troisième place, on retrouve l’Afghanistan, avec une moyenne de 84 ug/m3.  Plus de 30 millions d’habitants et une capitale, Kaboul, qui se situe parmi les villes les plus polluées de la planète. Chaque année, plus de 3000 personnes décèdent du fait de la pollution atmosphérique dans la seule ville de Kaboul. L’utilisation de générateurs à diesel, ainsi que les habitudes de brûler plastiques et pneus pour produire de l’énergie sont les principales causes de cette situation. L’environnement désertique et montagneux aggrave le cas de ce pays où les poussières se mêlent aux fumées polluantes et toxiques.

2

Qatar – 92 ug/m3

La pollution de l’air en zone urbaine n’est pas l’apanage des pays pauvres et surpeuplés. La deuxième place de ce classement est occupée par un petit Etat, riche et faiblement peuplé. Le Qatar connait une moyenne de particules fines PM 2.5 présentes dans l’air de 92 ug/m3. Les principales raisons qui placent le Qatar parmi les pays les plus pollués sont les émissions de fumées polluantes à cause du trafic automobile, les sites de construction qui favorisent la présence de poussière dans l’air ainsi que ses raffineries de gaz.

1

Pakistan – 101 ug/m3

A la première place, on retrouve un pays en développement et densément peuplé : le Pakistan. Fort de plus de 200 millions d’habitants, le pays est en proie à de graves problèmes environnementaux causés par la surpopulation des zones urbaines, les décharges à ciel ouvert, les habitudes de brûler plastiques et cartons en plein ville et la concentration de son industrie en banlieues proches.  Le Pakistan connaît une moyenne de particules fines de plus de 101 ug/m3 dans l’air.

N’hésitez pas à consulter nos différentes rubriques :

1 commentaire

Laisser un commentaire